Écriture automatique

Le battement d’aile du papillon qui attise la puissance ondulatoire de nos cœur est le baume qui provoque cette vague de champagne recouvrant la monotonie du cri des mouettes qui soutiennent la structure du monde organique. C’est le papillon dans le ventre. Ach so.

C’est le sac foutral de l’existence, réchauffé par le rayon d’avril et accompagné d’un flare pastel, d’hexagones aquarelles, qui balaye le mouvement des enculés par son immobilité vulgaire et insultante.

Un livre-joystick joue à l’heuristique des mœurs avec l’alpha-pouvoir mathématique de la chatte en meringue.

Le but de feu. Question au poil du genou.

Sans babines pas de culture, avec le noir de la sauce, car l’Atlas est là et au téléphone, alors les rails ?

Directement raide des sangles dans une bébé aspirine, c’est la cave, jt’e le dis.

Au bout tactile de sa tranche pétasse moderne.

Canal du Sartel entre Roubaix et Wattrelos

Canal du Sartel entre Roubaix et Wattrelos

 

 

 

 

Partage ! Vite !

Comments are closed.